Les cheveux : un marqueur d’identité chez les transgenres

C’est l’atout charme par excellence. Les cheveux sont souvent le premier détail physique que l’on remarque. Chez les personnes transgenres, ils revêtent encore plus d’importance au même titre qu’un nouveau look vestimentaire ou qu’un nouveau makeup. Accélérateurs de confiance, marqueurs d’une nouvelle identité, ils peuvent aussi devenir une source de stress et d’anxiété. Alors, pourquoi ne pas opter pour une perruque ?

L’ALLIÉ BEAUTÉ ET BIEN-ÊTRE.

Oubliées les années 70, où la coupe au bol était imposée à tous les enfants jusqu’aux ados. Aujourd’hui, les codes ont changé et le choix de la coupe de cheveux n’a presque plus de limites. La bonne nouvelle, c’est que les perruques ont également suivi le mouvement. Indétectables, se prêtant à toutes les demandes, à toutes les exigences et à tous les goûts, elles constituent l’argument beauté et bien-être de la clientèle transgenre désireuse d’exprimer sa féminité tout en se sentant bien dans sa peau. Tout au long du parcours de transition, ces cheveux de remplacement vont devenir un précieux allié dans l’acceptation et l’appropriation de ce nouveau corps, d’autant qu’il n’est pas toujours aisé de composer avec le changement hormonal et la perte capillaire.

ET SI ON ESSAYAIT LE MIXTE ?

Cheveux naturels ou synthétiques ? Chaque solution a ses avantages. Le cheveu humain, recommandé pour des cheveux longs, permet de changer régulièrement de style de coiffure, d’utiliser des appareils à chaleur (sèche-cheveux, fer à lisser ou à friser). La fibre synthétique résistante à la chaleur à mémoire de forme offre également des possibilités de coiffage et reste plus facile à entretenir. Elle nécessite par ailleurs moins de soins au quotidien avec un excellent ratio qualité/prix. Au budget plus accessible et conseillée pour une coupe mi-longue ou courte, elle propose une belle palette de choix. Autre alternative qui peut être le bon compromis : pourquoi ne pas se diriger vers des modèles en cheveux semi-naturels (50% cheveux naturels, 50% cheveux synthétiques) qui offrent la possibilité de varier les styles de coiffage avec un rendu indétectable à la vue comme au toucher ?

SOYEZ AUTHENTIQUE.

Avant d’entamer sa révélation ou sa révolution capillaire, il convient surtout de respecter quelques règles de bon voisinage avec la morphologie, le visage, le regard, la coloration naturelle. Ensuite, c’est à chacun de choisir sa coupe, selon son style ou ses envies. Mais ne mésestimez pas la case « besoin ». La tendance porte nettement sur les cheveux longs (trop) souvent associés à la féminité, à la jeunesse, à la séduction et à la sexualité. Et pourquoi, ne pas sortir des sentiers battus en innovant et en privilégiant une coupe courte, à l’image de Miss France 2024 qui a réussi à bousculer les traditions ? Dans la quête d’une nouvelle trans-identité, la perruque est un gage d’authenticité nécessaire dans ce processus qui implique de nombreux changements physiques et émotionnels.

FAITES CONFIANCE AUX PROFESSIONNELS.

Changez, osez, prenez des risques, assumez d’autres choix, l’essentiel est de se sentir bien dans sa peau, dans son corps et dans ses cheveux. Pour cela, prenez conseil auprès de professionnels. Ils sauront être à l’écoute, ils sauront vous comprendre, ils sauront vous épauler, ils sauront vous proposer la meilleure solution capillaire adaptée à vos besoins et à vos désirs. Le seul objectif des équipes de Clic Perruques, par exemple, c’est de vous faire partager leurs compétences, leur expertise et leur empathie pour aider la clientèle transgenre à faire le meilleur choix possible en harmonie avec ce nouveau visage, ce nouveau corps et cette nouvelle vie, où le meilleur reste à venir.


« Nous ne sommes jamais dans le jugement »

— Laura Luttmann, Co-fondatrice de Clic Perruques

Laura Luttmann, co-fondatrice et dirigeante du site de vente en ligne Clic Perruques, s’efforce de toujours privilégier l’écoute, quelque soit la demande. Discrétion, confiance et empathie sont les maîtres-mots d’un échange gagnant-gagnant entre le conseiller et son client.

Laura, quelle approche avez-vous avec la communauté transgenre à la recherche d’une perruque ?

Chaque demande est importante, même si quelqu’un souhaite une perruque pour se déguiser en Père Noël. Il faut agir en vrai professionnel, se montrer à l’écoute des attentes et des besoins, deviner aussi les interrogations ou les inquiétudes. Et surtout ne jamais laisser de place au jugement. C’est tout ça qui fait la différence. La plupart des demandeurs sont des hommes. Ils souhaitent porter des cheveux longs, recherchent des bonnets de grande taille… Certains n’osent pas le dire, mais je le devine par rapport à la mue vocale. Il faut être dans la discussion, dans l’échange tout en s’efforçant de les aider et de les rassurer. Si l’on fait ça aussi avec le cœur, le client le ressent et la pesanteur ou la gêne qui pouvait exister chez lui finit par s’effacer au fil de la conversation.

Quels sont vos conseils ?

Certains ont la chance d’avoir une morphologie très fine, très féminine, pour d’autres si le cou est trop long ou trop large, on leur conseille une chevelure de telle ou telle longueur et quand la personne a une silhouette trop carrée, mieux vaut privilégier les cheveux longs pour adoucir cette masculinité. Lors de la transition, il vaut mieux que ça fasse le plus naturel possible. Pour cela, il faut respecter l’incarnation corporelle : si une fille brune veut un blond platine, je lui dis non, mieux vaut rester dans sa colorimétrie. De la même façon, quelqu’un qui a les yeux verts avec un teint plutôt mat va rester sur un châtain. Je m’inspire aussi du Cabaret « Chez Michou », mais il y a un truc chez moi, et je ne saurais comment l’expliquer, qui fait que lorsque je rencontre des gens, hommes ou femmes, j’ai tout de suite une idée de coiffure pour eux.

Comment parvenir à nouer une relation de confiance ?

Parmi mes connaissances, il y un musicien qui est devenu Clara. Nous avons beaucoup discuté ensemble, de manière très libre et très ouverte. Ces personnes en transition, nées dans le mauvais corps, se débrouillent souvent toutes seules pour se renseigner, pour s’informer, pour franchir le pas. Voici quelques années, on ne parlait pas de tout ça, le sujet était tellement tabou. Si une relation de confiance et de non-jugement s’instaure, la communauté transgenre est capable de se livrer, de s’ouvrir à nous, davantage encore que des personnes atteintes de cancer. Beaucoup m’envoient également des photos, car elles savent que je vais les aider à trouver le modèle au plus proche de l’identité et de l’image qu’elles souhaitent montrer et partager. Au final, le plus important c’est de se sentir heureux, peu importe le regard des gens. Comme on ne voit pas les clients, un site de vente en ligne constitue un gage d’anonymat. Ils ont aussi compris que l’ADN de Clic Perruques, c’est d’abord l’humain.

4 commentaires

  1. Bonjour laura, je tenais à ce petit message suite à votre post, pour vous remercier de mettre en lumière la transisentité, effectivement il n y a pas que les personnes qui sont atteintes d une maladie qui souffrent, les « femmes » comme moi vivent un mal être permanent ….MERCI pour votre bienveillance…
    Pour revenir au sujet je prévois une transition mais il m est difficile pour moi d acheter une perruque en ligne car trop de critères rentrent en ligne de compte pour cacher sa masculinité….mon idéal, je pense ,serait d essayer plusieurs variantes pour trouver le graal ….
    En attendant je vous remercie Bien cordialement floriane

    • Bonjour Floriane, Merci pour votre commentaire qui nous encourage et qui nous boost ! Si vous avez besoin de conseils n’hésitez pas à nous contacter au 03 88 04 87 76 afin que nous puissions prendre le temps d’échanger de vive voix. Ca serait un plaisir de pouvoir vous guider et trouver le graal 😉 A très bientôt !

  2. Annabelle Quintero

    Merci et bravo!!! votre commentaire fait partie de mes innombrables… afin de faciliter mes choix….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.