Chute des cheveux post-partum : mieux vaut prévenir…

Bébé est arrivé, il fait le bonheur de papa/maman et papi/mamie en sont déjà gagas. La moins réjouie sera sans doute votre fibre capillaire. Car la majorité des femmes perdent leurs cheveux quelques mois après l’accouchement. Pas de panique, cette alopécie n’est en rien irréversible. On peut même en ralentir les effets.

Durant sa grossesse, l’influence hormonale de la future maman enjolive la qualité de sa peau et de ses cheveux. Ils sont beaux, lumineux, volumineux et en bien meilleure santé. Mais après l’accouchement, patatras, le taux d’œstrogènes est en chute libre et la densité capillaire aussi… Il est possible de perdre jusqu’à 300 cheveux par jour. Un phénomène accéléré également par la fatigue et le stress liés à la naissance de bébé. Généralement, cette chute de cheveux post-partum ne s’éternise pas au delà de deux ou trois mois. Mais attention, si elle perdure, mieux vaut intervenir ou consulter un dermatologue, car dans le cas contraire elle risquerait de devenir chronique.

Partant du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir, il est tout à fait possible de limiter la future  perte de cheveux au cours de la grossesse. Pour cela, n’hésitez pas à suivre un régime alimentaire équilibré en privilégiant les aliments riches en vitamines et en fer, ainsi que les fruits et légumes, les poissons gras qui regorgent d’oméga-3, accélérateurs de la pousse des cheveux, mais aussi les œufs qui possèdent des vertus réparatrices pour la fibre capillaire.

Le chouchouter et lui montrer qu’on l’aime

Et puis, comme pour le futur bébé, il faut également veiller sur le cuir chevelu, le chouchouter et lui montrer qu’on l’aime…Des marques d’affection qui se manifestent par l’utilisation d’un shampooing doux et adapté, par des soins capillaires (huile, crème), par une délicatesse de tous les instants, notamment au moment de les sécher en les enrubannant dans une serviette sans frotter, en préférant les démêler avec doigté et en tenant éloigné le sèche-cheveux ou le boucleur. Durant la grossesse, mieux vaut également laisser les produits lissants au fond du meuble de salle de bains et prohiber les teintures qui vont avoir un effet affaiblissant sur le cheveu.

Cette chute capillaire post-partum (qui peut aussi intervenir dans certains cas après l’arrêt de l’allaitement) est en fait un retour à la normale qui avait été masqué par les hormones de grossesse, sortes d’Avengers capillaires capables de rendre le cheveu plus gras ou plus sec et parfois même d’en changer quelque peu la couleur. Six mois après l’arrivée de bébé, la repousse devrait être complète et pour retrouver une densité parfaite il faudra patienter une demi-année supplémentaire.

Envie d’un résultat immédiat?

Si tout ne rentre pas dans l’ordre aussi rapidement que vous le désirez, prenez conseil avec nos experts capillaires. Qui connaît le mieux votre cuir chevelu? Nous vous conseillerons, nous vous orienterons et nous vous rassurerons sur la solution la plus adaptée à vos besoins. Et puis, finalement, si vous avez les cheveux longs, n’est-ce pas le meilleur moment pour les couper?

Mais si vous hésitez à franchir le pas, d’autres solutions existent :

Il s’agit d’une une solution rapide, naturelle et abordable pour combler une alopécie diffuse tout en vous offrant du volume

C’est une pièce de cheveux qui se mélange aux vôtres pour vous apporter rapidement, et surtout en toute discrétion, un volume naturel.

Elle se pose comme un bonnet, voilà une solution pratique et esthétique pour dissimuler une chevelure clairsemée ou pour oser le relooking.

Ces alternatives vous permettront de retrouver une belle densité capillaire grâce à un large choix de produits accompagnés d’une palette de coloris très fournie. L’occasion rêvée de changer de tête. Une nouvelle coiffure pour une nouvelle vie de maman, c’est bébé qui va être ravi…

4 commentaires

  1. Bonjour laura, je tenais à ce petit message suite à votre post, pour vous remercier de mettre en lumière la transisentité, effectivement il n y a pas que les personnes qui sont atteintes d une maladie qui souffrent, les « femmes » comme moi vivent un mal être permanent ….MERCI pour votre bienveillance…
    Pour revenir au sujet je prévois une transition mais il m est difficile pour moi d acheter une perruque en ligne car trop de critères rentrent en ligne de compte pour cacher sa masculinité….mon idéal, je pense ,serait d essayer plusieurs variantes pour trouver le graal ….
    En attendant je vous remercie Bien cordialement floriane

    • Bonjour Floriane, Merci pour votre commentaire qui nous encourage et qui nous boost ! Si vous avez besoin de conseils n’hésitez pas à nous contacter au 03 88 04 87 76 afin que nous puissions prendre le temps d’échanger de vive voix. Ca serait un plaisir de pouvoir vous guider et trouver le graal 😉 A très bientôt !

  2. Annabelle Quintero

    Merci et bravo!!! votre commentaire fait partie de mes innombrables… afin de faciliter mes choix….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.