Portrait de Magali : Jeune maman dynamique et positive

Photo du portrait de Magali

Ça me réconforte quand on me dit « Tu as les mêmes cheveux que ta fille »

Nous commençons ce début d’année avec le touchant témoignage de la jolie Magali, une jeune maman dynamique qui a été diagnostiquée d’une pelade universelle en 2017. Découvrez dans son portrait son histoire et comment elle vit sa pathologie au quotidien.

Qui êtes vous en quelques mots ? Quelle est votre pathologie ?

Je m’appelle Magali, 31 ans, je vis en concubinage et j’ai 2 enfants, un garçon de 8 ans et une fille de 5 ans.

Après avoir eu une pelade partielle de 2005 à 2011, j’ai ensuite eu une pelade totale (cheveux) puis une pelade universelle, c’est-à-dire cheveux, poils, cils et sourcils depuis 2017.

Pourquoi avez-vous accepté de témoigner ?

J’ai longtemps recherché des personnes comme moi pour échanger et je pense que le fait de témoigner peut aider des personnes souffrant de pelade.

Quelles sont les petites remarques ou attitudes qui vous agacent, ou au contraire vous réconfortent ou vous font sourire ? Comment avez-vous fait pour les dépasser ?

Pour les personnes qui ne savent pas que je porte une perruque :

  • Ce qui m’agace : « Tu es mal coiffée »,  » On dirait une perruque « , « Tu devrais prendre soin de tes pointes « , « Tes cheveux sont abîmés »
  • Ce qui me réconforte : « Tu as les mêmes cheveux que ta fille »

Pour les personnes qui savent que je porte une perruque

  • Ce qui m’agace : « Tu devrais accepter de sortir avec un turban pour que ton cuir chevelu respire »
  • Ce qui me réconforte : « Tu es courageuse « , « On dirait pas que c’est une perruque en cheveux synthétiques »

Quelles solutions avez-vous eu recours pour cacher votre chute de cheveux ? Au début et jusqu’à ce jour ? Avez vous suivi des traitements…(compléments alimentaires, crèmes, produits,….) ?

Au début j’utilisais des extensions à clips, des bandeaux, je m’attachais les cheveux, ensuite j’ai opté pour une perruque.

Essai de traitement minoxidil, démarches à l’hôpital Saint Louis à Paris pour injection dans le cuir chevelu mais je n’ai pas donné suite. Puis il m’a été prescrit des séances de puvathérapie que je n’ai pas faite car je m’étais résignée.

Qu’est-ce qui a fonctionné ou pas du tout ?

Avec le traitement Minoxidil, pendant quelque temps entre 2 rechutes, j’ai pu constater une repousse.

Quels sont vos trucs et astuces pour rester féminine ?

J’utilise le crayon à sourcils pour remplacer mes sourcils inexistants. Le trait de Eyeliner est très utile pour masquer le plus possible l’absence de cils.

Une autre astuce est l’utilisation de mon fer à lisser vapeur pour « décrêper » les mèches abîmées. Je pense qu’il m’a changé la vie, car j’ai rencontré des difficultés pour l’entretien de plusieurs de mes perruques.

Aujourd’hui, quel est votre état d’esprit, comment vivez-vous avec votre pathologie ?

Je vis plutôt bien cette pelade aujourd’hui. Je reste positive car je n’ai plus de cheveux mais je suis en bonne santé !

Je ne vis plus avec l’angoisse d’une nouvelle rechute car j’ai fait le « deuil  » de mes cheveux.

Parfois je suis  triste, surtout quand la perruque commence à s’abîmer, j’ai peur que les autres voient quelque chose.

Et quand  je vais à la mer ou à la piscine, je ne peux pas mettre la tête sous l’eau.

Qu’aimeriez vous dire aux personnes qui sont dans la même situation que vous ?

Je suis ouverte au dialogue si quelqu’un veut échanger sur sa pelade avec moi pour l’aider à accepter sa perte de cheveux.

Si vous aussi vous ressentez le besoin d’en parler et si vous avez envie d’échanger, n’hésitez pas à nous contacter : info@clic-perruques.fr

2 commentaires

  1. Souvenirs et rencontres merveilleuses❤️❤️❤️

  2. Bravo ….et un grand merci pour ce que vous faites ….Toujours des bons conseils et beaucoup d’empathie !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.