fbpx

Portrait d’Aurélie : Les clés du bonheur dans le regard de ses enfants

Aujourd’hui je suis sereine, je n’y pense jamais, je vis ma vie.

Elle lui rappelle sans cesse qu’elle a un beau visage, qu’elle est belle avec ou sans perruque ou maquillage. Elle, c’est l’une de ses princesses, sa fille de 7 ans qui l’admire pour ce qu’elle est, comme elle est. Il paraît que la vérité sort de la bouche des enfants n’est-ce pas ?

A la veille de la fête des mères, nous avions envie de mettre en lumière Aurélie, une wonder mum qui a tant à partager et qui, de par son courage exemplaire nous fait rêver. Sur son compte instagram @life.withalopecia vous pourrez découvrir quelques-uns de ses clichés à la fois artistiques et poétiques. Des photos qui subliment la beauté de la femme avec ou sans cheveux.

C’est à 14 ans, qu’on lui diagnostique une pelade… son combat avait alors commencé. Entre les séances de puvathérapie, psychiatre, piqures de cortisone et sophrologie… elle a tout essayé !

A 30 ans maintenant, cette ravissante et jeune maman a décidé d’être heureuse, de s’accepter, de profiter de la vie et des personnes qui lui sont chères. Accepter sa pathologie pour se libérer et simplement… vivre ! Merci Aurélie pour ce témoignage plein de sincérité et de douceur !

Qui êtes-vous en quelques mots ? Quand et comment avez-vous découvert votre pathologie ?

Je m’appelle Aurélie, j’ai 30 ans et je suis maman de deux magnifiques princesses. J’ai découvert ma pelade à l’âge de 14 ans avec ma sœur et une amie car nous étions en train de nous coiffer et là, ma sœur a découvert une plaque de la taille d’une pièce de monnaie.

Quelle a été la réaction de votre entourage suite à cette annonce ? Comment avez-vous expliqué votre pathologie à vos enfants ?

Mon entourage a toujours été là pour moi et ils m’ont épaulé d’une manière incroyable !  Ma mère était trop triste pour moi car elle a essayé tous les traitements possibles et rien n’a fonctionné. 

Mes enfants sont nés quand j’avais déjà la pelade et je ne l’ai jamais caché. À la maison je ne porte jamais de perruque. Ma fille de 7 ans actuellement est adorable, elle me répète sans cesse que j’ai un beau visage et que je suis belle avec ou sans perruque et avec ou sans maquillage.

Avez-vous suivi des traitements ? Quels ont été les effets secondaires ? 

J’ai essayé tous les traitements ! Au début, Minoxidil une lotion à appliquer, puis j’ai fait des séances de puvathérapie (irradiation du corps par des rayons ultraviolets) un traitement de gel froid sur le cuir chevelu, des séances avec une psychiatre, des piqures de cortisone sur le cuir chevelu, la sophrologie, magnétiseur, hypnose et le dernier traitement en 2014 pour une étude (le méthotrexate). Celui-ci avait des effets secondaires très pesants tels que la fatigue, les nausées h24. Je ne l’ai donc pas supporté et j’ai tout arrêté au bout d’un mois. J’ai décidé de ne plus tenter aucun traitement et de m’accepter et vivre avec.

Par quelles solutions avez-vous eu recours pour cacher votre chute de cheveux ? Au début jusqu’à ce jour ? Plutôt team perruque, team turban ou team bald ?

Je suis un peu passée par toutes les étapes.  À mes 14 ans je portais un bandana pendant un an, puis j’ai eu une perruque naturelle qui m’a coûté très cher et j’ai été très déçue. J’ai ensuite découvert les perruques synthétiques que j’utilise maintenant depuis 14 ans. Cependant depuis 2 ans, j’ose enlever ma perruque en extérieur pour la piscine, la plage, et j’ai même sauté le pas pour le faire en ville, ce qui n’est pas si simple et finalement, j’en suis contente ! Alors je ne vais plus me forcer à mettre une perruque quand je n’en ai pas envie.

Quel regard portez-vous sur les perruques ?

Je ne vais pas mentir je les adore ! J’adore jouer avec différents styles et coupes et même les changer en fonction de ma tenue. C’est pour moi un accessoire de mode indispensable car même si j’assume ma pelade, que j’en parle ouvertement et que je me montre sans cheveux, je ressens ce besoin d’avoir des cheveux à certains moments.  

Si vous devriez décrire votre perruque idéale…Sur quels critères basez-vous votre choix ? Qu’est-ce que vous privilégiez ?

Pour moi la perruque idéale est blonde (ma couleur avant de perdre mes cheveux) coupée un peu plus bas que les épaules avec de légères ondulations et en cheveux naturels, même si je dois y mettre le prix.

Lorsqu’on a une pelade, quels seraient pour vous les accessoires et/ou cosmétiques indispensables à avoir ?

Pour moi les indispensables sont le maquillage comme le liner (je ne mets pas de faux cils) et les tatouages éphémères de sourcils si on n’a pas de tatouages semi permanent car devoir le faire tous les matins est une contrainte de temps énorme.

Aujourd’hui, quel est votre état d’esprit, comment vivez-vous avec votre pathologie ?

Aujourd’hui je suis sereine, je n’y pense jamais je vis ma vie. J’ai décidé il y a un an de crée un compte Instagram dans le but d’aider ou de donner du courage a d’autres femmes. Je suis reconnaissante d’être en parfaite santé, d’avoir une famille que j’aime plus que tout et je pense que c’est le plus important.

Qu’aimeriez-vous dire aux personnes qui sont dans la même situation que vous ?

J’ai tellement perdu mon temps entre les troubles du comportement alimentaires et la dépression étant adolescente et je suis sûre que tout cela était dû à ma pelade et d’un énorme manque de confiance en moi. Alors je leurs dirais que le temps est précieux et qu’il ne faut pas le gâcher. Profitez de la vie, de vos proches, utilisez votre différence pour en faire une force car après tout pourquoi être tous pareil quand on peut être unique. 

Découvrez là sur son profil Instagram : @life.withalopecia

Si vous aussi vous ressentez le besoin d’en parler et si vous avez envie d’échanger, n’hésitez pas à nous contacter : info@clic-perruques.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.