fbpx

Portrait de Maureen : Avec ou sans perruque, « la vraie beauté d’une femme se reflète dans son âme »

« Les cheveux ne vous définissent pas, vous vous définissez. Acceptez-vous et montrez au monde votre sourire. »

Derrière son sourire angélique et ses yeux de biche se cache une histoire, un vécu qu’elle a bien voulu partager avec nous et avec vous. Elle, c’est Maureen, une jeune femme de 28 ans, d’origine néerlandaise qui a eu l’occasion tout au long de son adolescence de voyager en France et visiter notre pays. Et c’est avec ses parents, qu’elle a traversé les frontières pour découvrir, apprendre, mais pas seulement… c’est ensemble et unis qu’ils ont parcouru un chemin semé d’embûches. Diagnostiquée d’une tumeur cérébrale, la santé de Maureen s’aggrave et son pronostic vital est engagé mais rien ne les arrête ! Ses parents décident de vivre leurs rêves : ouvrir un salon de thé et profiter de la vie dans une belle maison en Charente.

Et c’est au travers des réseaux sociaux qu’elle s’est dévoilée car elle n’a aucune raison de se cacher. Bien au contraire, Maureen assume pleinement son alopécie qui la rend encore plus forte ! Via son compte Instagram @mau.reendj, elle vous invite dans son monde rempli de douceur avec des petits chats à câliner et aussi, et surtout, un cœur à protéger.

Sa force : oser être la meilleure version de soi-même et ne jamais écouter les commentaires négatifs. C’est d’ailleurs l’un des nombreux conseils bienveillants qu’elle vous glisse ici… MERCI Maureen !

Qui êtes-vous en quelques mots ? Quand avez-vous découvert votre pathologie ?  A quel stade en êtes-vous aujourd’hui ?

Je suis Maureen, 28 ans, atteinte d’une maladie chronique depuis 18 ans : diabète, hypothyroïdie, allergie au gluten, neuropathie, tumeur cérébrale et alopécie (8 ans). Tous ces problèmes ont rendu ma vie plus difficile, mais mon alopécie m’a fait réaliser que les cheveux ne vous définissent pas, vous êtes belle avec ou sans cheveux. Je suis fière de mes zones chauves, mes imperfections font me sentir parfaite dans un monde de personnes en bonne santé, parce que je sais qu’elles me rendent spéciale et grâce à elles, je me sens forte et puissante.

J’ai perdu mes poils sur mes jambes et mes bras. Mes cils ont repoussé récemment et mes sourcils sont tatoués. J’ai perdu les cheveux sur ma tête deux fois et récemment pour la troisième fois.

Comment avez-vous surmonté le regard des autres lors de la perte de vos cheveux ?

Quand j’ai perdu mes cheveux pour la première fois, ma mère m’a tenu la main et a dit au coiffeur de lui enlever aussi ses cheveux. Mes parents m’ont acheté une perruque en cheveux naturels de chez Ellen Wille à ce moment-là.

J’ai reçu tellement de compliments, mais ma réaction à chacun d’eux était d’avouer que c’était une perruque et que j’étais chauve. J’ai toujours été honnête avec mes cheveux et le fait que je porte une perruque. Parfois quand le moral n’est pas au rendez-vous, ma calvitie me rend triste et me dérange, mais je sais que mes imperfections me rendent belle à ma façon.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous dévoiler sur Instagram ?

Je n’ai pas envie de me cacher. Je suis jolie avec ou sans cheveux, montrer mon alopécie me rend plus forte et me donne confiance.

Quel a été le déclic du passage à la perruque ? Comment le vivez-vous au quotidien ?

Mes parents n’ont jamais voulu que je souffre du regard des autres et qu’on remarque ma différence. Je ne suis jamais sortie chauve. Ils m’ont toujours acheté des chevelures pour me sentir belle et en confiance. Aujourd’hui, ça ne me dérange pas de sortir sans ma perruque, mais je ne veux pas choquer, donc je porte ma perruque quand je sors ou quand je suis entourée. Mon entourage le sait, même les facteurs. Savoir que les autres sont au courant de ma situation, fait que je suis en paix avec moi-même et avec ma pathologie.

Quels seraient pour vous les côtés négatifs ou positifs de votre pelade?

Le côté positif :

* quand il fait chaud mes cheveux ne m’irritent pas

* la nuit mes cheveux ne me dérangent pas, je n’en ai pas

* mes cheveux sont toujours bien coiffés, c’est un avantage que d’autres n’ont pas

Les côtés négatifs :

* ma perruque peut être très chaude et irritante en été

* toutes les coiffures ne sont pas possibles avec une perruque

* je sais que ma perruque est presque invisible, mais le fait que j’en porte une ne quitte pas mes pensées

Quel sont vos trucs et astuces pour rester féminine ?

Mes conseils :

* ne vous regardez jamais comme si vous étiez laid, vous êtes qui vous êtes, vous n’avez pas besoin de cheveux pour être féminine

* tes yeux sont le miroir de ton âme, pas tes cheveux

* acceptez-vous et vous serez acceptés par les autres

* perdre vos cheveux ne signifie pas que vous perdez votre éclat ou vous-même

Mes trucs :

* les sourcils sont très importants pour votre visage lorsque vous perdez vos cheveux, redessiner vos sourcils donne un style et du caractère à votre visage

* tout tourne autour de vos sourcils et de vos yeux ! Donnez-leur une certaine attitude pour qu’ils éclatent, personne ne remarquera votre calvitie ou votre perruque

* une bonne peau hydratée sur votre cuir chevelu est très importante, utilisez une lotion hydratante ou de l’huile de macadamia avant de vous coucher

* essayez de vous habituer au soleil avec et sans perruque

* le maquillage est votre réponse aux pensées négatives. Donnez-vous un nouveau look, osez être la meilleure version de vous-même et n’écoutez jamais les commentaires négatifs. Rappelez-vous toujours que les commentaires négatifs des autres sont la traduction de leur propre incertitude

Aujourd’hui, quel est votre état d’esprit, comment vivez-vous avec votre pathologie ?

C’est moi, vous m’aimez ou vous ne m’aimez pas. Vous traitez avec moi ou vous ne le faites pas. Si vous ne voulez pas m’accepter pour qui je suis, ce sera votre perte. Je suis tout aussi précieuse que quelqu’un sans alopécie et si vous ne voyez pas, c’est que vous êtes myope.

C’est ainsi que je gère mon alopécie, mes maladies chroniques et c’est ce que je me dis quand je me regarde dans le miroir et que je passe une mauvaise journée.

Je suis qui je suis et rien ni personne ne changera cela. Je me chéris.

Qu’aimeriez-vous dire aux personnes qui sont dans la même situation que vous ?

Tu es qui tu es. Vous êtes venus de si loin et vous surmonterez vos peurs. Avoir peur n’est pas une mauvaise chose, c’est humain et ça fait de vous une belle personne.

Les cheveux ne vous définissent pas, vous vous définissez. Acceptez-vous et montrez au monde votre sourire. Sentez-vous jolie parce que vous l’êtes ! Vos imperfections sont belles, elles vous font ressortir, elles vous donnent de la personnalité, elles font de vous qui vous êtes. Forte, confiante, belle, incroyable, une vraie dame.

Découvrez là au travers de son profil Instagram : @maur.reendj

Si vous aussi vous ressentez le besoin d’en parler et si vous avez envie d’échanger, n’hésitez pas à nous contacter : info@clic-perruques.fr

One comment

  1. je t admire car j ai été confronté a ce problème . De ma maladie des 20 cures de chimio et 35 cures de rayons je ne les ai jamais imprimé dans ma tête je l ai vécu seule avec mon mari j ai toujours pensé que je m en sortirai par contre je n oublierai jamais la perte totale de mes cheveux c est peut être futile pour vous mais pour moi ce fut le plus dur dans cette épreuve bon courage à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id, felis fringilla Nullam suscipit vel, mi, neque.