Quels aliments pour préserver son capital cheveux ?

young woman lying on white background with oranges around her hair

Homme devant un miroir qui perd ses cheveuxMême si à ce jour il n’existe aucune solution miracle pour faire intégralement repousser les cheveux, grâce à une hygiène de vie saine, un évitement au stress et une alimentation appropriée, nous pouvons ralentir les signes précoces de la perte de cheveux. Mais d’abord, qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné dans notre vie, nous pouvons perdre partiellement ou totalement nos cheveux ?

  • L’hérédité : c’est le premier responsable ! Dans le cas d’une alopécie androgénétique (donc héréditaire), les follicules héritent d’une sensibilité particulière à l’action conjuguée de la testostérone et d’une enzyme appelée 5 a-réductase. Une fois la rencontre de ces deux éléments effectuée, une nouvelle hormone appelée DHT est produite. Un follicule sensibilisé verra son cycle de croissance perturbé, accéléré, et finira par se fatiguer ; le cheveu repousse alors de plus en plus fin pour finir par disparaître totalement.
  • Les hormones : il est fréquent qu’à la ménopause, après un accouchement, après la prise d’un traitement contraceptif ou substitutif ou encore dans le cas d’un dérèglement thyroïdien, que les hormones femelles diminuent brutalement. Les hormones mâles, appelées hormones androgènes, prennent alors le dessus, on parle dans ce cas d’alopécie androgénique. Mais, il n’est pas nécessaire que la production d’hormones change pour déclencher une alopécie : il peut également s’agir d’une hypersensibilité du follicule héritée, on parlera alors d’alopécie hyperandrogénique. Ce dernier trouble touche les hommes dans 70% des cas.
  • Le stress : il influe directement sur la production d’hormones au sein des glandes surrénales principalement. Ces dernières vont accroître significativement la production d’hormones androgènes (hormones mâles) et perturber le fonctionnement du follicule chez les individus sensibilisés par l’hérédité. L’alopécie consécutive au stress ne peut se manifester que sur un terrain favorable. L’importance de la chute dépendra du type de stress. Alors que le stress de la vie de tous les jours entraîne des conséquences néfastes à long terme sur la santé générale de la chevelure, un stress brutal et important provoque une chute importante jusqu’à 4 mois après l’événement.
  • Les maladies : lors d’un cancer traité par chimiothérapie ou bien suite à une maladie auto-immune appelée pelade. Précisons qu’une chimiothérapie n’implique pas forcément une perte des cheveux, celle-ci est dépendante du protocole utilisé ainsi que des caractéristiques physique de chaque personne. La pelade quant à elle se manifeste par l’apparition d’une ou plusieurs plaques rondes, les follicules se mettent en pause et les cheveux ne repoussent plus. Les causes de la pelade sont encore mal connues (on soupçonne toutefois qu’un stress important puisse jouer un rôle déclencheur), et s’il est possible de stimuler la repousse du cheveu par des traitements appropriés, les médecins sont incapables de prévoir le déclenchement de la maladie ni d’anticiper une éventuelle rechute.
  • Les carences alimentaires : c’est la carence en FER que l’on retrouve comme premier facteur dans la perte des cheveux. Sans fer, le sang ne peut être correctement oxygéné et le cheveu devient alors terne et cassant. Les femmes sont les sujets les plus à risque car elles perdent parfois une quantité importante de fer au cours des règles et ne compensent pas suffisamment par l’alimentation.

On ne peut pas toujours aller contre la nature, mais on peut la ralentir ou même recourir à la chirurgie, technique qui reste la plus efficace pour palier au manque de cheveux. La micro-greffe qui est la plus couramment utilisée reste cependant très coûteuse. Les quelques traitements médicamenteux (Finastéride, Minoxidil entre autres) qui existent sur le marché peuvent présenter quelques améliorations, mais sont souvent accompagnés d’effets secondaires qui peuvent être très gênants. Notez que dans ces cas il est très recommandé de consulter un médecin spécialiste avant de se lancer dans un quelconque traitement.

A présent, nous allons voir qu’il existe un moyen commode et naturel de prévenir la chute de cheveux, ou tout simplement d’avoir une chevelure en pleine santé. Le secret se trouve dans l’alimentation : les vitamines B2, B5, B6, B8, les minéraux tels que le fer, le zinc, le magnésium ainsi que les acides aminés comme la méthionine et la cystéine sont essentiels dans la croissance et le développement du cheveu.

  1. Les vitamines B2, B5, B6 et B8 sont indispensables à la production d’énergie cellulaire ainsi qu’à la synthèse protéique nécessaire à la croissance des cheveux
  2. Le fer intervient dans l’oxygénation des tissus via la circulation sanguine
  3. Le zinc et le magnésium combattent tous deux les radicaux libres
  4. La méthionine et la cystéine, en tant qu’acides aminés soufrés, interviennent dans la composition de la kératine du cheveu, et lui donnent son épaisseur et sa brillance

Schéma perte de cheveux

Découvrez maintenant où se trouvent ces nutriments essentiels à la bonne santé du cheveu dans votre alimentation !

Suivant Précédent
VITAMINES B2-B5-B6-B8 | Slides vitamines

Céréales
Germes de blés
Foies animales
Cacao
Graines oléagineuses

LE FER | slide fer

Viande et abats
Cacao
Produits céraliers
Moules et huîtres

LE ZINC| slide zinc

Huîtres
Fromages
Steack haché
Céréales enrichies
Foies animales

LE MAGNESIUM | slide magnésium

Cacao
Graines oléagineuses
Céréales
Dattes
Poissons (maquereau, sardines)
Escargots

METHIONINE-CYSTEINE | slide methionie cystéine

Sole, thon
Fromages à pâte dure et molle
Salami, jambon cuit, poulet
Farine de soja
Cacahuètes grillées
Lentilles, haricots
Pistaches, amandes


Suivant Précédent

Les aliments présentés démontrent des concentrations en nutriments très intéressants pour la pousse du cheveu. Ils ne sont pas un traitement en soi mais un très bon complément. Rappelons également que de nombreuses vitamines et minéraux peuvent être consommés sous forme de compléments alimentaires en gélules ou comprimés, une formule concentrée qui présente un aspect très pratique. Alors tentez l’expérience de changer vos habitudes afin de ne pas arriver comme un cheveu sur la soupe !

Et on finit sur une petite note humoristique !

https://www.youtube.com/watch?v=iwEPqeWbfyM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.