Votre régime anti-cancer

Photo by Element5 Digital on Unsplash

        Il n’est pas toujours facile de prendre soin de son alimentation au quotidien, et de limiter les facteurs qui favorisent le développement du cancer ; stress, malbouffe, manque de sommeil, tabagisme, obésité…mais lorsqu’on apprend que, selon l’OMS, on pourrait éviter plus de 30% de la mortalité due au cancer en modifiant ou en évitant les principaux facteurs de risque, on s’arrête pour prendre le temps de réfléchir !

nutrition anti cancerSi l’âge et l’hérédité restent les facteurs principaux, l’alimentation joue un rôle essentiel non seulement dans la prévention de la maladie, mais elle est décisive pendant le traitement.

Liste des principaux facteurs de risque du cancer :

  • le tabagisme
  • la surcharge pondérale ou l’obésité
  • la consommation insuffisante de fruits et légumes
  • le manque d’exercice physique (sédentarité); la consommation d’alcool
  • l’infection à HPV sexuellement transmissible (virus du papillome humain)
  • l’infection à virus HBV (hépatite B)
  • les rayonnements ionisants et non ionisants
  • la pollution de l’air des villes; les fumées à l’intérieur des habitations dues à l’utilisation de combustibles solides par les ménages.

    (source : OMS)

Donc bien manger réduit non seulement le risque de développer un cancer, mais une alimentation qui privilégie ces aliments dits « anti-cancer » fournit également une aide extraordinaire à combattre les inflammations et le développement des cellules cancéreuses.

Voici notre liste, non exhaustive, de ces aliments ANTI-CANCER, à user et abuser !

  • Les fruits anti-cancer :

Suivant Précédent
Les fruits rouges | fruits-rouges_anti cancer  Framboises, fraises, myrtilles, cerises, mures, groseilles, canneberges, tous ces petits fruits contiennent une quantité non négligeable de polyphénols aux effets anti-oxydants et donc anti-cancéreux. Acide éllagique, glucarique, anthocyanidines et proanthocyanidines sont toutes ces petites molécules présentes dans ces fruits qui nous font du bien : antiangiogénique, détoxificateur de perturbateurs endocriniens, anti-oxydants
A consommer de préférence frais, ou surgelés. Eviter les sirops, confitures et même les jus, souvent trop sucrés.
Notez que la canneberge libère plus de ses bénéfices anti-oxydants sous forme séchée !
Les agrumes | agrumes-degrade-couleursPamplemousse, orange, mandarine, citron, les agrumes sont non seulement très riches en vitamine C, mais également en flavanoïdes ; des polyphénols anti-oxydants et anti-inflammatoires, donc anticancéreux. On retrouve aussi des limonoïdes, qui provoquent l’apoptose (mort cellulaire) de certaines cellules cancéreuses.
Ne jetez pas la peau, les parties blanches ou les pépins ! Ce sont eux qui contiennent le plus de bénéfices : râpés, en infusion ou sous forme de jus (pour les pépins). Consommés frais et quotidien, ils ont un impact significatif contre le cancer, et associés au thé vert, ils font un carton !
Attention tout de même si vous consommez la peau, à choisir des fruits certifiés bio ou sans pesticides… 
La grenade | grenade anti cancerCe fruit curieux attire notre attention pour ses extraordinaires propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Les flavonoïdes, tannins et l’acide éllagique font de ce fruit un anti-oxydant encore plus puissant que le vin rouge ou le thé vert. Sa consommation quotidienne diviserait par 3 la vitesse de croissance de certains cancers établis et augmenterais la résistance des lipides à l’oxydation.
C’est en JUS que vous obtiendrez les meilleurs résultats ! Car pour l’obtenir on presse l’intégralité du fruit avec sa membrane blanche, la partie la plus riche en anti-oxydants.
Olive et huile | huile olive anti cancerL’olive et son huile sont connus pour leur teneur en anti-oxydants et acide gras monosaturés ; A condition qu’elle soit exta-vierge, tous les composés de l’huile d’olive sont absorbés par les tissus graisseux avec des effets avérés contre le cancer du sein, du colon et de l’utérus.
L’olive noire contient plus de composés phénoliques, elle a donc un meilleur pouvoir antioxydant. En ce qui concerne l’huile, privilégiez les huiles extra-vierges, à première pression à froid ; plus les huiles sont chauffées plus elles perdent leurs propriétés bénéfiques pour la santé ! Consommez le tout cru au plus possible, la cuisson altère les composants bioactifs. 
Prunes et pruneauxpruneau anti cancerEncore un aliment riche en composés phénoliques : flavonoïdes et acide phénolique, les prunes et pruneaux ont démontré leur efficacité principalement pour le cancer du colon et du sein.
Séché, le pruneau est le fruit contenant le plus d’antioxydants après les canneberges ! Vous retrouvez également beaucoup de ses bienfaits en jus…
tomates anti cancerTomates | Ce qui nous intéresse dans les tomates, c’est le lycopène (famille des caroténoïdes) ; le pigment responsable de la couleur rouge des tomates. De tous les caroténoïdes, le lycopène est celui qui a le plus d’impact sur la prévention du cancer. Également riche en composés phénoliques et antioxydants, la tomate fait ses preuves sur les patients âgés atteints du cancer de la prostate.
Comme souvent, c’est dans la peau que l’on retrouve le plus de vertus. Ce qui est très avantageux avec la tomate, c’est que sa cuisson ou broyage améliore l’absorption du lycopène dans l’organisme. Et si on désire décupler les effets, on prépare le tout à l‘huile d’olive, on maximise ainsi le taux d’absorption et on se fait plaisir !

Le cacao | cacao chocolat noir anti cancerChargé de polyphénols et donc très antioxydant, le cacao est également intéressant pour sa richesse en flavonoïdes. Optez pour de la poudre de cacao (la plus riche en flavonoïdes) ou du chocolat noir (plus il sera fort en cacao et pauvre en sucres, meilleur il sera). L’ajout de produits laitiers au cacao inhibe l’absorption des flavonoïdes alors inutile de se donner bonne conscience en mangeant du chocolat au lait ou blanc, il n’y a aucun bienfait !
20g de chocolat noir par jour (à plus de 70%) suffit pour combler les apports en polyphénols…à vos tablettes ! 
Suivant Précédent

  • Les légumes, champignons, algues, épices… :

Suivant Précédent
Les champignons | champignons anti cancerQu’ils soient de Paris, shiitaké ou pleurottes, les champignons contiennent tous des polysaccharides et particulièrement de la lentinane qui stimulent la multiplication et l’activité des cellules immunitaires. En laboratoire, les pleurotes sont parmi les champignons les plus efficaces contre le cancer du sein. Au Japon, les champignons sont souvent utilisés en accompagnement de la chimiothérapie pour aider le système immunitaire. Le maïtake est connu pour être le plus efficace.
Cru ou cuit, soyez créatifs avec toutes les variétés de champignons que vous trouvez sur le marché, et soyez prudents si vous les cherchez vous-même !
Alliacés | ail_oignons_anticancerL’ail, l’oignon, le poireau, l’échalote, la ciboulette…autrement dit les aliments de la famille des alliacés sont connus pour maîtriser le taux de sucre dans le sang et donc diminuer la sécrétion d’insuline et d’IGF, ce qui ralentit le développement des cellules cancéreuses. Les composés soufrés de la famille allium sont efficaces pour lutter contre le développement des cancers causés par les nitrosamines (cancérigènes), formés par la flore intestinale à partir des nitrites, un conservateur alimentaire.
Hachez ou écrasez les alliacés afin de libérer au maximum leurs molécules actives. Tout comme la tomate, leurs propriétés sont décuplées si ils sont mélangés avec une huile ! Attention à ne pas trop les cuire (les rajouter en fin de cuisson) au risque de perdre leurs composés soufrés, l’idéal reste de les manger crus !
curcuma anti cancerLe curcuma | C’est la nouvelle star anti-cancer : c’est l’antioxydant et l’anti-inflammatoire le plus puissant connu à ce jour. Il contient plus d’une douzaine de composés phénoliques appelés curcuminoïdes, dont la curcumine, un très puissant antioxydant. Il fait partie de la famille que le gingembre, également très intéressant pour ses propriétés anticancéreuses.
En laboratoire, il augmente l’efficacité de la radiothérapie et de la chimiothérapie et est utilisé dans la prévention ET le traitement de nombreux cancers.
Attention ! La curcumine est très peu assimilée par notre organisme, elle doit être couplée à la pipérine (poivre) pour être absorbée jusqu’à 1000 fois plus ! Alors c’est parti : tous les jours mélangez un peu d’huile d’olive, une bonne dose de curcuma avec un peu de poivre sur une petite cuiller, et le tour est joué !
Les crucifères | cruciferes choux anti cancerBrocolis, chou-fleur, choux, cresson, navet, radis, de tous les végétaux, les légumes crucifères sont probablement ceux ayant la plus grande variété de molécules phytochimiques aux propriétés anticancéreuses. Ils contiennent également plusieurs polyphénols et des glucosinolates. Ces derniers sont biologiquement inactifs, ce n’est qu’une fois hachés, mastiqués ou broyés qu’ils se libèrent et rentrent en contact avec la myrosinase (enzyme présente dans l’aliment) et se transforment en sulforaphane, puissante molécule anticancéreuse qui est absorbée par le sang. Les sulforaphanes entraînent l’élimination des substances toxiques, préviennent la formation de tumeurs, diminuent la croissance des cellules cancéreuses, favorisent leur destruction et bloquent l’angiogenèse. Ils ont également des propriétés bactéricides, notamment contre la bactérie responsable des ulcères gastriques, une particularité bénéfique contre le cancer de l’estomac !
Attention, la sur-cuisson de ces aliments anéantit toute propriété bénéfique pour la santé, alors préférez-les crus ou juste poêlés !

 

Le soja | soja anti cancerRiche en isoflavones (polyphénols), le soja bloque l’angiogenèse et la stimulation des cellules cancéreuses par les hormones sexuelles (testostérone et œstrogènes). Attention car la plupart des cultures de soja sont issues de semences OGM, dont on ne connait pas encore exactement tous les effets à long terme sur la santé. Afin de bénéficier d’un maximum de bénéfices, optez pour un soja certifié biologique ou sans OGM, sous forme de farine, fèves, lait ou tofu. Ce sont sous ces formes que vous trouverez le plus d’isoflavones, oubliez l’huile ou la sauce soja… 
Les algues | algues anti cancerLes principales algues comestibles sont le noru, le kombu, le wakamé, l’aramé et la dulse. Le kombu et le wakamé contiennent du fucoïdane, molécule qui provoque la mort des cellules par apoptose, stimule le système immunitaire et est un bon allié pour la chimiothérapie. C’est le plus efficace des caroténoïdes dans la lutte contre le cancer de la prostate !
Le nori (ces « feuilles » d’algues connues pour entourer les makis japonnais), est un des très rare végétal contenant des oméga-3 dits à « longues chaînes », très efficaces contre l’inflammation et indispensables au fonctionnement des neurones.

Le thé blanc et vert | thé vert blanc anti cancerTrès riche en polyphénols (catéchines) et vitamines (A,B,C,E), le thé est un très puissant antioxydant et détoxifiant. La « couleur » que l’on ajoute au thé (noir, vert, blanc), vient de son taux de fermentation : le thé noir est celui le plus fermenté, le blanc est le plus fin et naturel (le vert suit juste derrière), et plus on fermente un thé, plus il perd ses principes actifs. Il encourage la mort des cellules cancéreuses par apoptose, ralentit l’angiogenèse, possède des propriétés antifongiques et antibactériennes absorbe les radicaux libres.
Prenez un thé de qualité, en vrac de préférence, et faites le infuser une dizaine de minutes, pas plus ! Buvez le dans l’heure qui suit, sinon vous perdez ses propriétés bénéfiques. Évitez d’y ajouter du lait ou du sucre, pour les mêmes raisons. Le thé reste le plus intéressant au niveau des bienfaits, et il possède un goût très fin !
Petite astuce : ajoutez du jus de citron frais pour « booster » l’absorption des catéchines du thé !
Suivant Précédent

Alors retenez qu’en terme d’alimentation anti-cancer, on recherche des aliments riches en antioxydants (donc en polyphénols), en acides gras monosaturés et en sulforaphanes. On s’intéresse également aux oméga-3 contenus dans les poissons gras, les huiles de lin ou colza, noix etc…qu’on va privilégier aux oméga-6 et surtout on utilise des herbes aromatiques fraîches à gogo !

Et si vous manquez d’inspiration, voici quelques recettes qui sauront vous donner l’appétit !

Idées recettes Encore plus de recettes !

super-aliments

Alors bon appétit et prenez soin de votre santé grâce aux super-aliments !

2 commentaires

  1. Souvenirs et rencontres merveilleuses❤️❤️❤️

  2. Bravo ….et un grand merci pour ce que vous faites ….Toujours des bons conseils et beaucoup d’empathie !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.